La saison 2013/14 l’année du rachat pour le Hastings FC?

Chacun sait aujourd’hui que le football français vit une petite révolution depuis quelques temps. Le PSG fut d’abord racheté par « La Prince » du Qatar, ensuite l’A.S Monaco le fut par un riche et Russe Dmitry Rybolovlev et enfin ,dernièrement, citons le rachat du Racing Club de Lens par l’Azéri Hafiz Mammadov.
Mais une information est étrangement passée totalement inaperçue dans les médias français. Oui, le fameux Hastings FC Rots n’a pas échappé pas à cette nouvelle tendance.
Retour donc sur un rachat peu ordinaire ou comment un investisseur étranger a débarqué dans notre belle contrée bas-normande…

Un « Gégé » en fin intermédiaire…
french-film-star-gerard-depardieu-42c8-diaporama
La scène se tient fin Avril 2013 dans l’arrière-salle d’un restaurant d’Ile-de-France. Dans le cadre de son activité professionnelle notre guide de lumière -et non moins Président- David James est abordé par notre « Gérard Dépardieu national » pas avare de destinations exotiques. Autour d’un bon repas et surtout de bonnes bouteilles, notre « Gégé » commence à relater ses dernières tribulations au cœur de sa nouvelle adresse fiscale : la République du Wadiya. Il évoque avec bonheur la douceur de sa nouvelle patrie, et surtout le nombre impressionnant de riches hommes d’affaires prêts à investir dans un club de football français ambitieux. Le président sent la bonne affaire et fait rapidement l’article des « sang et or made in Normandie ». Un gros poisson sera t-il ferré ?

Investisseurs slaves ou investisseurs du Golfe :pourquoi choisir ?
Quelques jours plus tard ,aux alentours de la mi-Mai, les derniers rayons de soleil de la journée tombent et illuminent le visage d’un homme à la grâce éternelle. C’est bien entendu notre cher président se prélassant sur son canapé dans sa modeste bicoque. Soudain le portable sonne, numéro masqué…suspens…le président choisit finalement de décrocher. Un homme avec un fort accent russe est à l’autre bout du fil.
l
– « Привет, je cherche à joindre le président du Hastings FC »
– « C’est lui même » répond avec assurance David.
– « Je me présente Mikhail Servietsky, agent d’exécution du général Aladeen au sein du consortium d’investissement russo-Wadiyen « Deen Blue ». Gérard,notre ami commun,m’a informé que vous recherchiez des fonds afin de développer l’activité de votre club sportif. Nous sommes intéressés par le profil de votre structure et nous sommes prêts à investir sous certaines conditions ».
– « Fort bien.Quand pouvons-nous nous rencontrer afin de conclure un accord? » demande le président.
– « Une limousine avec chauffeur attend devant votre porte, elle vous mènera jusqu’à l’aéroport de Deauville où le jet personnel du général vous emmènera jusqu’à Courchevel. Nous souhaitons rapidement régler l’affaire ».
L’homme raccroche, on frappe à la porte…le président s’embarque dans une drôle d’aventure…

Des conditions pas si « glaciales » quoique…
piscine-saint-roch-medium-183627_l
Quelques heures plus tard, les différentes parties étaient donc réunies dans un luxueux chalet de Courchevel. Les détails de l’accord ont été exposés au « number 1 » du Hastings FC. Ce dernier a étrangement paraphé sans trop rechigner l’ensemble des clauses du contrat. De l’aveu même du président, on signe vraiment beaucoup plus facilement des papiers lorsqu’on a la bouche pleine de caviar et une valise de billets verts à ses pieds. Et ce même lorsque c’est écrit en cyrillique.
Mais quelles sont donc ces fameuses conditions ? La réponse ne se fit pas attendre et arriva la semaine suivante avec le double du contrat…enfin en Français.
1°/ Une participation à l’ensemble des compétitions avec comme objectif impératif de les remporter (Coupe de France compris… Ambition quand tu nous tiens…)
2°/ Le remplacement de Coach Dupendant par Coach David Dumas pour mener à bien l’ensemble des objectifs du club. Toutes les grandes équipes se doivent d’avoir un grand entraîneur. A première vue, le mètre soixante-et-un de coach Dupendant n’a donc pas su séduire les nouveaux investisseurs.
3°/ La création d’une équipe B dans le but de continuer de pratiquer ce « football champagne » marque de fabrique du Hastings FC, avec ses légendaires scores dignes de rencontres de tennis. Le grand cœur du président James et sa légendaire pugnacité dans une négociation ont permis de reclasser Coach Dupendant à la tête de cette équipe. Ouf…
4°/Enfin, le général Aladeen a formulé expressément et personnellement le souhait de posséder une équipe féminine au sein du Hastings FC Rots.

Dernier acte : un concurrent rapidement hors course.
En début de semaine, un certain Bernard Filloucelli ancien président de Bonvallon-sur-Oise (ici un reportage qui lui était consacré il y a quelques années) a tenté de doubler nos généreux investisseurs pour la reprise du club. Hélas, nous ne saurons sans doute jamais quelle était la teneur de sa proposition. Il a été victime d’un malencontreux accident selon les premières constatations de la police du Wadiya. Un banal malaise au volant de son automobile,dû à l’apparition inopinée d’un poignard dans le dos. Il ressort qu’il aurait tout de même pu s’en tirer s’il n’avait pas eu la malchance d’avoir le pied sur l’accélérateur pris dans du ciment prise rapide. Sa magnifique Mazeratti termina donc sa course au fond d’une cuve d’acide. Bref, la faute à « pas de chance »…

Le Hastings FC Rots aura donc pour la saison prochaine un nouveau visage…Gloire au Hastings FC et au Général Aladeen…
flag

 

 

Et prochainement l’affiche officielle  du recrutement 2013/2014

Un commentaire

  1. Bernard Filloucelli… que du bonheur !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*