Geoffrey Jimenez : Revue d’effectif 2013/2014

Il y avait bien longtemps que nous vous avions proposé une petite présentation « Panini » d’un des joueurs du HFC à vous les amoureux de la galéjade et du calembour. Et là, l’occasion était trop belle pour nous avec l’arrivée aux affaires d’Espagnols d’origine dans l’actualité récente et notamment d’une andalouse dans la capitale. Ici au Hastings Football Club, nous avons toujours ce petit temps d’avance qui fait toute la différence sur la dernière tendance ou autre buzz. Oui, ce temps d’avance qui fait de certains des précurseurs admirés…vénérés même et qui…pour d’autres…fait ce petit « je ne sais quoi » qui vous fait allègrement passer pour de sombres crétins. Je vous laisse librement opter pour la catégorie dans laquelle vous nous situez…Et la réponse de crétins vénérés n’est pas négociable… Bref toujours est-il que voici « Notre » touche andalouse en la présence du fils de l’ancien arrière droit andalou, international et joueur de la Casa Blanca Juan José Jimenez : Soit le bel et jeune « Hidalgo » Geoffrey Jimenez qui nous vient tout droit du « Bétise » de Cambrai à défaut de venir de celui de Seville…Désolé…c’était plus fort que moi il fallait que je la place…

go-esp

  • Ses qualités :

Si c’est possible d’utiliser des canettes de bière vides en lieu et place d’éprouvettes! La recherche génétique n’a pas à s’affranchir du recyclage. Non mais !!

-Cela partait plutôt mal quant à son recrutement. Son père n’a pas inscrit le moindre but durant toute sa carrière. Aie ! Très mauvais point ! Surtout pour nous qui ne recrutons essentiellement que sur critères et profils génétiques. Cependant, il nous a rapidement rassurés en nous déclarant qu’il était passé entre les mains expertes du fameux docteur Fuentes. Nous avons alors choisi de continuer son oeuvre et d’engager Geoffrey. Alors oui nous ne sommes sans doute pas aussi habiles que le loustic concernant la « préparation physique », toutefois nous y travaillons avec nos maigres moyens. Qui dit petits moyens dit aussi quelquefois petits hics, mais aussi grande capacité d’innovation. Ainsi donc, nous avons tout simplement réussi à isoler le gène du « pied carré » et soigné le pauvre Geoffrey de sa maladie héréditaire.  Le défaut de la cuirasse du traitement c’est côté pilosité, encore présente lors de cette photo Panini. Hélas donc, fini le look de papa dans un style à la « Choubaka » ou plus poliment à la Bjorn Borg. Ouais là sur le coup c’est plutôt: Hula-up barbatruc…Ya plus les poils…

A l'arrivée de Geoffrey, le coup de vieux du Coach B s'est à peine vu....

A l’arrivée de Geoffrey, le coup de vieux du Coach B s’est à peine vu….

– Seconde qualité: L’insouciance de la jeunesse. Celle qui te permet de tout tenter, même des frappes dès l’engagement…avec des résultats encore…à parfaire, dirons-nous. Sa fraîcheur badine peut hélas le mettre en danger au sein du HFC.  Ah non ne vous méprenez pas, rien à voir avec le manque d’expérience ou toute la ribambelle de sottises sorties par la cohorte des anciens un peu aigris. Non le pauvre a juste mis le coach B de travers, son seul tort: son âge ou plutôt leur différence d’age. Surtout lorsqu’il lui demande:  » Dis…c’est vrai coach que dans ton temps les ballons étaient faits en vessies de porc???J ‘ai cru voir ça sur internet »…Bref, il a mis un sérieux coup de vieux au coach B qui joue pour la première fois avec une personne qui pourrait être son fils. Et oui, à la naissance de Geoffrey, le pauvre Coach B passait son bac et prenait déjà des taquets en sénior au fin fond du Pays d’Auge.

 

Ses défauts :

mettre-le-pied

« Tu vois ça ce sont tes pieds, attention ce ne ne sont pas vraiment tes pieds là hein…c’est un schéma » Les vrais ils sont au bout de tes jambes…J’espère que ne vais pas trop vite là?

-Tout le monde lui dit de mettre le pied. Mais que c’est usant…Oui parce que personne ne lui explique ni ou ni comment le faire. Alors le staff technique lui a trouvé un professeur particulier arrivé tout droit du championnat anglais pour lui réapprendre les bases. Il a eu comme élèves Vinny Jones et Joey Barton. D’après cet éminent expert quelque peu old school -je vous le concède- si sa méthode ne fonctionne pas, le « jeunot » aura de sérieuses bases pour danser le Gangnam style. Et ouais, un investissement bien rentabilisé quoi qu’il arrive…

 -Geoffrey a un second talon d’Achille, et vous allez aussi le connaître ! Il a une peur panique des clowns. En cause, sa 1ere rencontre avec Yannick. Eh oui, la 1ere rencontre entre Yannick et Geoffrey ne date pas de cette saison, mais de bien avant ! Le pauvre enfant ne s’en souvient plus, il l’a refoulé, et c’est tant mieux. Nous avons la vidéo de cette première rencontre, alors  nous avons pris grand soin de faire quelques modifications sur la bande son. Nous ne souhaitons pas réveiller de vieilles blessures que notre jeune compagnon a mis tant de temps à enfouir dans son inconscient alors nous avons donc changé son nom en « Georgie » et celui de Yannick en Gripsous…Simple précaution d’usage bien entendu… Remarquez c’est déjà une histoire de ballons…plus ou moins bien gonflés qui les avaient déjà rapprochés. Et c’est d’ailleurs sûrement pour cela que Geoffrey ne veut jamais aller gonfler les ballons.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*