Le Hastings victime de possession maléfique?

possession maléfique

Depuis quelques temps des événements étranges et inexpliqués se développent dans la petite bourgade de Rots, et plus précisément au Hastings Football Club. Au début, nous n’y avons prêté que peu d’attention, mais les indices se sont accumulés et aujourd’hui nous devons nous rendre à l’évidence ; il semblerait bien que le Seigneur des ténèbres -lui même- ait choisi d’investir notre club. Les signes ne trompent pas, l’ange déchu bien est parmi nous…

messe-noire-satan

C’est moi ou cela sent la bougie?

Tout débuta par une nuit d’orage…ou presque. Au regard des résultats peu reluisants du club, et face au peu de solutions pour sortir le club de cette mauvaise passe, notre président choisi d’organiser une messe noire au beau milieu des vestiaires du HFC. Tout avait été prévu pour communiquer avec les puissances démoniaques. La recette était simple : Un jeune vierge (soit notre petit Kevin Paganelli), une âme pure à échanger (celle d’Aldéric Yanovski était plus que parfaite), plusieurs litres de bières (peu importante la marque), et enfin l’ingrédient indispensable le sang d’un être malfaisant …Vous l’aviez deviné celui de Yannick Jallet fit parfaitement l’affaire. Après quelques heures d’intenses prières autour d’un autel érigé à l’aide de cadavres…de bière, le malin ne semblait pas vouloir se joindre à eux. Quand soudain le feu prit de façon inexpliqué (enfin…à l’époque) près des poubelles du club. Acte de malveillance ou signe démoniaque? Avaient-ils réussi à communiquer avec le cornu ? L’odeur de « bougie » seulement détectée par le subtil odora de notre guide de lumière (noire pour l’occassion?) et président était bien évidemment le présage de l’avènement d’une nouvelle ère…Celle d’El Diablo

Après quelques semaines de répits ou rien ne semblait avoir changé dans la vie quotidienne du club, l’un de nos s7-blague-russe-un-phallus-geant-sur-un-pont-basculant-de-st-petersbourg-184424joueurs commençait à avoir un comportement quelque peu étrange. Tout débuta avec ce qu’onFabien Witsel sortit à qui voulait l’entendre la blague bien trop éculée de : « ça tend ma bite… ». Sa voix caverneuse aurait dû pourtant nous faire comprendre que ce n’était pas la fameuse blague et superbe jeu de mots plein d’esprit mais plutôt le message « Satan m’habite ». J’ai envie de dire Oupps…la boulette…Pour notre défense, il n’a pas toujours facile de détecter les signes du malin…Nous sommes de fervents adeptes des blagues de toto contées à merveilles par Kevin Paganelli. Nous avions simplement cru que Fabien tentait de concurrencer ce dernier…

depalcement-moyen-de-fabien

Déplacements moyens de Fabien Witsel #Dataroom

Ensuite, sur le terrain, il voulu ne porter que le seul numéro 6 et curieusement commença à abattre 3 fois plus de travail que les autres ; comme si nous avions trois numéro 6 sur le terrain. Après une longue analyse du coach B et de savants calculs, le coach B démasqua « LE » chiffre de la bête : 666. Sans dire mot, il continua ses recherches et examina l’ensemble de ses déplacements sur le terrain. Le résultat est là sous vos yeux. C’est moi ou cela commence à faire beaucoup de coïncidence…?

Fabien donc semble bel et bien fond-ecran-le-diable-shabille-en-pradapossédé par Lucifer lui-même. Tiens, encore une preuve. Dorénavant il regarde en boucle le film « le diable s’habille en Prada » Sa compagne Lucie (vous remarquez qu’avec deux lettres de plus nous arrivons à former le mot Lucifer, le malin n’avait semble t-il pas choisi de posséder Fabien par hasard ) ne s’en plaint absolument pas mais commence quelque peu à prendre peur lorsqu’il lui répète à longueur de soirée qu’une suite lui sera dédié le titre et l’affiche sont déjà disponible: Le diable s’habille aussi en puma

Enfin, la playlist d’avant match a mystérieusement disparu et réapparu avec quelques…modifications. La Bande à Basile et autre Patrick Sébastien ont été remplacé par Sympathy For The Devil des Stones, Iron Maiden avec The number of the Beast  ou encore Highway to Hell d’ AC/DC. On a beau être le prince des ténèbres, apparemment cela n’empêche pas d’avoir de vilains goûts musicaux. Merde quand même! Préférer ces obscurs groupes aux rythmes « endiablés » d’un Bernard Menez, c’est moche!!. Seul le titre « les démons de minuits » a étrangement survécu à la purge. Ouf l’honneur du club est sauf…

Après tout ces signes, il fallait nous fallait avoir le cœur net concernant cette possession maléfique. Nous avons donc engager un cameraman pour filmer le diable en personne au cours d’une de ses causeries à la mi-temps. Et ainsi constituer la première preuve qu’il est ici parmi nous. Oui, le monde doit savoir!!!

Au vue de cette vidéo, vous comprendrez que nous en appelons donc à toute personne capable d’exorciser le pauvre Fabien. Si le courage vous habite (non là il n’y a pas de jeu de mots) , vous le trouverez dans sa boucherie-charcuterie. Personnellement devant le danger qu’il comporte, nous n’osons plus l’approchez nous avons seulement réussi –au prix de grands sacrifices- à l’enfermer dans son labo. Mais ne nous mentons pas il est extrêmement dangereux et armé de couteaux et autres ustensiles de boucher, et psalmodie sans fin cette étrange phrase en latin « Poenam iis, qui non etiam in Nativitatis stipes Raffle » Ce qui signifie -me semble t-il du haut de mon cursus de….deux longues heures de latin- « Punition à tous ceux qui n’ont pas participé à la tombola de Noel du club ». Je ne comprends pas bien le sens secret de cette phrase mais je ne sais pas pourquoi je ne voudrais pas être à leur place…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*